jeudi 26 janvier 2012

et les arbres s'isolent ...

Le jardinage, duquel je commence ici à traiter, produit sûrement beaucoup de plaisir à l'honnête homme qui s'y entend et s'y applique, mais ce même jardin, s'il est entre les mains d'un jardinier qui soit peu habile ou peu laborieux, a de grands inconvénients à craindre et de grands chagrins à donner.
(Jean-Baptiste la Quintinie, Instructions pour les jardins fruitiers et potagers,1690)




Mais comment se déplacent-ils ces groupes d'arbres ? Le système est identique à celui décrit à Champs-sur-Marne. Sans la gestion, le végétal colonise l'espace découvert... Mais un groupe d'arbres est fragile. Il suffit d'un accident, qu'un arbre tombe et le groupe d'arbres dépérit immanquablement. Les raisons sont multiples, la prise au vent et  les échaudures fragilisent les arbres intérieurs restants. Si le jardin est habité, il faut commencer à envisager la régénération. Quand le jardin n'a plus de jardinier, on assiste à un véritable déplacement laissant régulièrement un arbre s'isoler. Dans certains cas la composition initiale du jardin disparait.
À suivre …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire