mercredi 20 juin 2012

Vive le haha anglais ...

L'art du jardinisme paysagiste n'est, en aucune matière, plus redevable à M. Brown que de l'introduction judicieuse qu'il a faite du Ha! Ha! ou saut du loup, grâce auquel il a pu unifier en apparence deux surfaces contraintes par nécessité de rester séparées. Mais ce procédé a été copié de façon absurde dans un grand nombre d'endroits, à une échelle qui produit plus de confinement réel qu'aucune clôture ne le fit jamais.
(Humphry Repton, Rapport concernant une Villa à Streatham appartenant au comte de Coventry, 1816)
Le haha de Stowe, le mur dos au jardin

Le haha de Digoine
Le haha ou saut de loup de Villers-Cotterêts
(Notez qu'il est à l'envers ... Mur face au jardin)
Exemples de haies avec fossé,
Traité de la composition et de l'ornement des jardins, Audot, 1828
Si Repton attribue le haha à Lancelot « Capability » Brown, il faut se rappeler que notre ami Walpole attribuait le haha (Essai sur l’art des jardins modernes en 1770) à William Kent … Le jardinier français dont je parlais hier se gausse … Mettez vous d’accord Messieurs les anglais ! … Des historiens français tentent depuis quelques temps déjà de mettre Walpole et Repton d’accord en affirmant que le haha est … français … citant notre ami Antoine Joseph Dezallier d’Argenville. "Le bout de cette terrasse est terminé par une claire-voie, qu’on appelle autrement un "ahah" avec un fossé sec au pied" (La Théorie et la pratique du jardinage, 1709) Ces mêmes historiens citent également les fortifications de Vauban … le fossé défensif ç'est français tout de même! etc. … Bref ! La hache est toujours déterrée et la guerre continue … Loin de moi l’idée de dire du bien des anglais mais là, je trouve qu’on exagère … Le haha de Stowe n’a rien à voir avec une claire-voie ... Claire-voie qui par ailleurs,  est un autre terme donné pour une palissade de treillage … Ce que décrit Dézallier semble plutôt correspondre au chapitre -Haies et Palissades- du Audot de 1829 (tout du moins dans l’esprit et en remplaçant la haie par un treillage) Voyez plutôt : "les haies et palissades plantées en Aubépine, forment d’excellent clôture dont la sureté est augmenté par un fossé"...  Peut être n’ai-je rien compris? Peut être ne suis-je qu’un ignorant à la solde des anglais?
Bref! Peut être ne suis-je qu’un traite ? …

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire