dimanche 17 mars 2019

Quiet desparation ...

Hanging on in quiet desparation is the English way
(Roger Waters, Time, The Dark Side of the Moon, 1973)

Parterres en pièces de gazon découpés et buis - Torre Alfina - Achille Duchêne 1906

Avec les deux derniers colloques sur les pathologies du buis (Tours en novembre) et celui d'Orléans le 14 mars 2019 organisé par mon amie Michèle Quentin (Association des Parcs et Jardins de la Région Centre) il est temps de s’installer dans un désespoir tranquille ... les compositions de buis vont petit à petit disparaitre des jardins ...
Les chercheurs sont en train d'échouer à trouver une solution rapide ... seule cette solution rapide pouvait sauver les compositions de buis... Depuis le début de cette histoire, les craintes venaient des champignons... la Pyrale représentait un danger pour les buis sauvages, mais le fameux " BT" (Bacillus thuringiensis), les pièges à phéromone, les trichogrammes devaient sauver le buis des jardins ... On a sous-estimé la Pyrale, on l'a prise pour une conne ... elle est apparue sous son vrai jour, cette bestiole est un cauchemar ... elle va sournoisement tout bouffer, non pas tout, d'après Jimmy Garnier et Léo Ledru, tous deux brillants mathématiciens, la pyrale garde un peu de buis pour pouvoir survivre... (je vous le disais, un cauchemar) ... S'ajoute à cela un ras le bol, une démission des gestionnaires dans ce combat qui semble inégal ... bref !!! les parterres de buis vont disparaitre ... Nous assistons dans un désespoir tranquille à la disparition d’une esthétique, non pas du XVIIe siècle mais du XXe siècle...

En 2015 j'écrivais "Penser que le jardin est foutu à cause de quelques buis malades c'est ignorer ce qui en fait la beauté, c'est réduire le jardin à des détails ... Bien sûr c'est traumatisant, on perd quelque chose, on pleure et il faut du courage, de la patience ... Il ne faut pas céder à l'appauvrissement en abandonnant ces parterres, il faut se rappeler que le parterre est une écriture du moment. Alors, il faut redessiner, recomposer réinventer ces parterres, [...] Avec de la chance (qui généralement sourit aux audacieux) et du génie nous en profiterons pour réduire les coûts de gestion et nous soulagerons nos vieilles colonnes vertébrales ... Mais surtout, nous réveillerons et nous sublimerons enfin nos parterres endormis. " Lien

C'est ce que fait le propriétaire de Vaux-le-Vicomte ... et je l'en remercie de me donner (malheureusement) raison ... J'étais présent quand Vaux avait invité le contrôle scientifique et technique du ministère pour demander l'autorisation d'arracher les buis des deux parterres ... Une situation incroyable où l'ensemble des gens, dont moi, ne trouvait rien à redire et se condamnait à dire "oui" ... en rentrant le soir je repensais à cette réunion hallucinante et doutais du bien fondé de ma réponse ... et si la science ... et si par miracle... et si ça se stabilise ... bref !! comme pourrait le dire Roger Waters "Hanging on in quiet desparation is the "gardener" way"

samedi 1 décembre 2018

L'important c'est la Poésie ...

Je m’aperçois que j’ai suivi vos préceptes autant que mon ignorance et ma fortune me l’ont permis. J’ai de tout dans mes jardins, parterres, petites pièces d’eau, promenades régulières, bois très irréguliers, vallons, près, vignes, potagers avec des murs de partage couverts d’arbres fruitiers, du peigné et du sauvage.
Lettre de Voltaire à William Chambers, 1er août 1772.
Paysage

Paysage
Grotte
Escalier et enrochement
Sentiers et Falaise
Grotte


Paysage et genévrier, trace d'une composition ancienne

Sentier et Falaise
Le peigné et le sauvage, c'est tout un poème .... Ici à Orbigny que du Sauvage ... et du Sublime ... un Hawkstone français ... (enfin ! avant que Hawkstone devienne un pauvre parc d'attraction ... ) 
Bien sur il y a la bande habituelle ... les Versailles, Méréville, Champs, Courances, le Désert de Retz ... Je le dis tout haut, Orbigny rivalise facilement, un des plus beaux jardins de France et d'une extrême rareté, la Promenade Sublime n'est pas monnaie courante ... Je ne voudrais pas faire de peine à mon ami Horace ... mais il me semble qu'ici Nous avons donné au monde le vrai modèle de l'art des jardins ... 

Crépuscule

dimanche 1 octobre 2017

Tiens ! me revoilà ....

On remarque, sur plusieurs points de l'Angleterre, des avenues de la plus grande beauté, qui se rangent dans la classe précédente. Les arbres d'alignement y sont remplacés par des groupes CD de grands arbres de plusieurs espèces, isolés ou groupés par trois à neuf sur les pelouses qui bornent l'avenue AB, à des distances variables. Si les essences sont bien choisies et les groupes bien venants, l'effet de ces voies d'accès sera magnifique.
(Edouard André, Traité général de la composition des parcs et jardins, 1879)

Avenue plantée de groupes irréguliers - Edouard André, Traité général de la composition des parcs et jardins, 1879
Le domaines des Bordes : Alignement irrégulier par Eugène Bülher - Non réalisé

Bois Rouaud - Alignement irrégulier (Allée d'arrivée) réalisé par Edouard André en 1904

L'allée de Bois Rouaud et son alignement irrégulier


Le jardin de Bois-Rouaud semble s’inscrire avec simplicité dans la continuité des jardins paysagers du XIXe siècle. Or, nous sommes ici en présence d’une allée irrégulière et plurispécifique, c’est-à-dire plantée irrégulièrement de petits groupes d’arbres de variétés différentes. C’est une composition que les amateurs de jardins connaissent pour l’avoir vue notamment dans le traité d’Edouard André cité ou sur des plans d’Eugene Bülher, autre grand paysagiste. Cette allée de Bois Rouaud que je viens de découvrir est exceptionnelle par sa rareté et à ma connaissance aucune autre n’aurait été repérée sur le territoire.

On me demande souvent d'expliquer la notion de jardin patrimonial. Cette allée donne, vous en conviendrez, une très grande valeur patrimoniale au jardin et à ce titre mérite la plus grande attention.
L'alignement régulier est actuellement contesté. On voudrait notamment écarter les distances de plantation et y installer plusieurs variétés etc. ... alors que l'homogénéité associée à l'effet de colonnade produisant un infini est l'essence même de l'alignement. 

Nous avons ici un bon exemple d'interprétation de l'alignement. Edouard André, qui respecte énormément les compositions historiques, souhaite mettre en œuvre ici autre chose et la réponse est donnée par le projet... c'est aussi simple que ça ...  Alors, si les alignements serrés vous ennuient,  libre à vous d'inventer autre chose, comme l'ont si bien fait nos amis Edouard et Eugène mais de grâce n'allez pas détruire des œuvres qui vous dépassent ...

dimanche 20 novembre 2016

Histoire d'une cuite phénoménale...

Quant aux parcs anglais qui entourent les maisons d’aujourd’hui, il vaut mieux ne pas en parler. Un homme illustre d’Angleterre disait à son roi, au moment où l’on commençait à faire ces nouveaux parcs : "Sire, vos jardins sont extrêmement faciles à faire, il suffit de saouler le jardinier et de le suivre". Le lecteur comprendra en voyant dans ce livre les belles reproductions des vieux jardins de France que les paroles de cet illustre Anglais n’étaient pas une boutade.
(Prosper Péan, Jardins de France, 1925)


Je ne sais pas d'où vient cette sale histoire qui associe jardinier et alcoolisme... moi qui vous parle, je ne peux boire un verre de vin sans m'armer de Maalox pour la nuit ... En revanche, la plus belle cuite du XXe siècle revient probablement à un jardinier que j'ai bien connu. Pour des raisons évidentes, je change le nom de notre champion et je l'appellerai " Nestor" ... ne serait-ce que pour rendre hommage au Tonton Nestor de Brassens "Tonton Nestor vous eûtes tort " ... vous remettez ? 

... et bien notre Nestor a bien eu tort en ce mois de juin 1982 ... C'est la Garden Party de Matignon, 4 à 5000 personnes sont sur les pelouses de l'Hôtel de Matignon, Pierre Mauroy est premier ministre, il a tenu à ce que tout le personnel de Matignon soit invité. 

Notre Nestor est jardinier à Matignon depuis les années 1950, il est le plus ancien, nous l'appelons "pépé", je l'aime beaucoup et je ne suis pas le seul ... tout le monde aime Nestor, c'est un jardinier avec des origines maraichères qui retourne le champs des autres toujours bêchant toujours bêchant ... C'est un brave gars, une tête de paysan à la Fernandel avec un rendement qui ferait pâlir bien des jardiniers d'aujourd'hui. Je me souviens de lui au bêchage, c'était très impressionnant, il distançait ses collègues d'une bonne vingtaine de mètres et pourtant, il était toujours à l'arrêt, debout, cigarette au bec, surveillant tel un mirador les alentours. 

Il fait très chaud en ce mois de juin 1982, les stands, dont un stand antillais, se sont installés sur la Grande Pelouse, notre Nestor est en "habit du dimanche" et nous écoutons Pierre Mauroy finir son discours avec un mot aimable pour les jardiniers et la qualité du parc !!! Je ne sais pas trop ce qu'il s'est passé, certains témoins accuseront le Punch que notre ami aurait découvert ce jour là au stand antillais ... Je le revois sur la pelouse, un peu guilleret et débraillé, la chemise ouverte sur un "Marcel" à trou en se grattant le ventre et regardant lentement de gauche à droite ... on le repère... un gendarme qui le connaît bien s'en occupe avec l'idée de lui éviter des ennuis ... 

Le gendarme s'y prend avec douceur, lui propose d'aller boire un verre au poste, Nestor le suit en rigolant... le public ne s'y trompe pas, le spectacle commence !!! Mais ça se passe bien, tous les deux s'éloignent tranquillement ... On pense l'affaire terminée quand, sans savoir pourquoi, l'alcool devient tout à coup mauvais et impose à Nestor de faire demi-tour brutalement !!! Il rentre dans le vestiaire des jardiniers, le son de la voix augmente, ressort à nouveau et là ce n'est plus un gendarme mais quatre ou cinq qui l'entourent cherchant à le diriger vers la sortie ... ça ne marche pas, Nestor commence à hurler, critique la Garden party, la Gauche et probablement le Premier ministre. Les gendarmes du coup le ceinturent, le ramènent dans le vestiaire et l'immobilisent non sans mal... Le public de la Garden assiste un peu effaré à ce spectacle assez dégradant mais avec une grande discrétion. Il faudra 2 piqures de Valium pour calmer notre "pépé" et il sera finalement raccompagné chez lui. Bien sûr, ce fût un scandale, un vrai!!! et les propos sur le Premier ministre n'étaient pas passés inaperçus. Le chef de cabinet de Pierre Mauroy voulut en avoir la confirmation, on ne pouvait, avec raison, laisser passer un tel comportement. Mais, confronté à une divine omerta,  il ne trouva aucun gendarme, ni jardinier ou autres témoins de la scène se rappelant les propos de Nestor.

Guillot - Le parc de Matignon vu du perron après 1950 - détail - jardiniers bêchant dans les massifs d'arbustes, parmi eux "Nestor"