samedi 28 novembre 2015

Deux ou trois choses que je sais d'elle ... Ep.1 : Les acteurs ...

Pour la reconstitution du parc à la française, n'ayant pas voulu, par crainte de manque d'expérience, assumer la responsabilité d'architecte paysagiste, j'avais désigné moi-même Duchêne père, qui avait tracé et exécuté le parc de Vouzeron. Je comptais trouver en lui un collaborateur et un aide, alors que ce fût tout au contraire. Tout petit, bossu, et remarquablement intelligent, il avait été d'abord journaliste et il gardait une déformation professionnelle d'extériorisation et de bagout qui parfois aurait été amusante si d'autre part elle n'avait été souvent malveillante et même venimeuse. Son principe était de faire partir tout le monde par n'importe quel moyen en remplaçant chacun par un homme à lui.


(Attribué à  Walter-André Destailleur,  non daté)

Cl. Orphelin apprentis - Parc de Champs après les travaux d'Henri Duchêne vers 1900
Après une petite absence, je tente un énième retour afin d'achever ce blog une bonne fois pour toute ... 

Champs sur Marne ... J'en sais un peu plus depuis un an ... Je parle de la reconstitution du parc, ... Du projet Henri Duchêne de 1895, commandité par Louis Cahen d'Anvers, jusqu'à la donation du domaine à l'Etat par Charles Cahen d'Anvers en 1935 ...  La transformation du jardin durera 40 ans  ...

Henri Duchêne, Domaine de Champs à Monsieur Cahen d'Anvers
Projet de reconstitution du parc à la française.
 Les signatures
 (Médiathèque du patrimoine)
Remise des clés du château de Champs-sur-Marne par Charles Cahen d'Anvers à Camille Blaisot en 1935 -© Philippe Berthé / Centre des monuments nationaux
D'après notre ami un tantinet revanchard Walter A Destailleur, c'est ce dernier qui conseilla à Louis Cahen d'Anvers de prendre Henri Duchêne comme paysagiste ... 
Dans l'histoire que je vais vous raconter, Achille Duchêne tient un second rôle, il le précisera le 3 décembre 1934 dans un courrier adressé à Charles Cahen d'Anvers ... Il n'est pas le maître d'oeuvre mais "(il en a) fait toutes les études sous la direction de (son) père" ... Destailleur, toujours aimable, précisera dans son "mémoire" à propos de Champs que "Duchêne fils n'y avait jamais mis les pieds"

 C'est bien mystérieux tout ça ...


A suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire