lundi 24 septembre 2012

Le jardinier est fou ...

Je ne suis qu'un fou, un fou d'amour
Un pauvre fou qui meurt
Qui meurt d'amour
 (Gilles Thibaut/ Johnny Hallyday, Requiem pour un fou, 1976)

Le parc de Champs après la tempête de 1999. Le jardinier est mort de maladie 8 mois après.  
Longtemps je me suis levé de bonheur … la journée du jardinier commence tôt … Mais pourquoi bon dieu le jardinier se lève si tôt ? … Pour arroser ? Biner ? Sarcler ? C’est mal le connaitre … la raison est simple …  le jardinier se lève tôt pour être le premier sur son territoire. Etre là avant les simples mortels est la première tâche du matin … A Matignon, il y avait un jardinier qui tous les matins traversait la grande pelouse pour rejoindre l’Hôtel, histoire de rappeler qui était le maitre des lieux … un beau jour, un nouveau gendarme à osé, à lui le jardinier, dire que les pelouses étaient interdites … Tout en continuant, le jardinier un sourire poli et ô combien méprisant répondait "Vous êtes au jardin, moi, je suis du jardin"… (Le jardinier rêve-t-il aussi d’un blason ?) Mais il ne suffit pas d’arriver tôt et de traverser une pelouse pour être « du jardin » il faut donner une âme, son âme au jardin pour en être l’interprète de ses moindres désirs … une sorte de messager autorisé à parler de lui à l’autre monde des vivants … mais le jardinier ne parle pas, il garde pour lui les secrets du jardin … on dit alors qu’il est bourru voire paranoïaque… Le jardinier est-il une mémoire amnésique du lieu … ? Loin de là, sa mémoire est bonne … 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire