mercredi 6 juin 2012

Banquette d'appui ...

Les jeunes palissades, la seconde année de la pousse, après avoir été regarnies dans les bréches, se prennent de près des deux côtés, c'est-à-dire,  par derrière et par-devant, en les tondant aux ciseaux, c'est le moyen de les faire monter et élever droites. Il ne faut jamais toucher au montant. en les recépant par-dessus pour les mettre d'égale hauteur : ce qui les empêche de pousser si droit et si vîte,et ce n'est point une difformité à du jeune plant de le voir plus haut à un endroit qu'à l'autre. On s'attend bien que ce sentiment ne sera pas goûté de quantité de Jardiniers qui ne s'attachent qu'à leur vieille routine, de toujours couper et massacrer les arbres, mais on est persuadé que les gens raisonnables seront plus tôt de cet avis que du leur, qui n'est fondé que sur une ancienne et mauvaise pratique.

Il n'est à propos de récéper une palissade par-dessus, que quand on n'en veut faire qu'une banquette à hauteur d'appui, ou bien quand la palissade est parvenue à 20 ou 30 pieds de haut, ce qui empêche qu'elle ne se dégarnisse du pied. et la rend régulièrement plus belle, étant toute coupée à la même hauteur.


(Antoine Joseph Dezallier d’Argenville. La Théorie et la pratique du jardinage,1709)


Les Palissades en Banquettes de Courances
Les Banquettes d'appui de Bourgane dans le Luberon
Les Banquettes de verdure de l’Auneau à Chantonnay
Palissade en banquette, banquette d'appui ou banquette de verdure ...  voilà comment il faut nommer ce que l'on appelle Haie ... Je pensais que le mot haie était assez récent, mais non! Marie-Hélène Benetière dans son fameux ouvrage, Vocabulaire typologique et technique, nous affirme, sources à l'appui, qu'il remonte à 1536 … Cela dit, je vous garantis un succès fou si vous allez dans une jardinerie et osez un "Bonjour Monsieur, je voudrais un taille banquette d'appui"  je me moque et ce n’est pas bien ! … Pour calculer la hauteur de votre banquette, c'est facile, elle doit atteindre la hauteur de votre coude, le bras plié parallèle au sol et le poing sous l'aisselle (comme quelqu'un s'appuyant sur un muret) Pas grand-chose à dire de la banquette, on n'en parle pas beaucoup dans l’histoire des jardins, pourtant elle est très présente … même dans les jardins anciens … J’aime celles, contemporaines, du Domaine de l’Auneau à Chantonnay en Vendée. Le propriétaire les tond toutes les semaines à la cisaille… Allez le voir ce jardin, il n’est pas connu et mérite sacrément le détour. Dans ce très curieux jardin, dominant le paysage, le propriétaire nous impose un espace à l’entretien très rigoureux créant ainsi un jardin quasi minéral sans jamais être propret … du grand art !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire