mardi 26 juin 2012

Exit le jardin, l'art et tout le reste ...

Il est impossible de s'entendre sur ce qu'on veut faire, si l'on ne commence avant tout par s'entendre sur ce qu'on veut dire. Depuis un temps on a beaucoup parlé de jardins; mais dans le sens ordinaire, le mot jardin présente d'abord l'idée d'un terrain enclos, aligné, ou contourné d'une manière ou d'une autre. Or, ce n'est point là du tout le mot du genre que j'entreprends de présenter, puisque la condition expresse de ce genre est précisément qu'il ne paraisse ni clôture, ni jardin; car tout arrangement affecté ne peut produire que l'effet d'un plan géométrique, d'un plateau de dessert, ou d'une feuille de découpures, et ne peut jamais présenter l'effet pittoresque d'un tableau ou d'une belle décoration. Il ne sera donc ici question ni de jardins antiques, ni de jardins modernes, ni de jardins Anglais, Chinois, Cochinchinois; ni de divisions en jardins, parcs, fermes ou pays ; ni d'exemples de tel ou tel lieu, parce que les exemples ne conduisent qu'à faire des copies; je ne traiterai que des moyens d'embellir ou d'enrichir la nature, dont les combinaisons variées à l'infini ne peuvent être classées et conviennent également à tous les temps et à toutes les nations. Mais, si d'un côté toute affectation doit être écartée, de l'autre le désordre et le caprice ne sont pas plus suffisants pour composer un beau tableau sur le terrain que sur la toile.

(René-Louis de Girardin, De la composition des paysages, ou des moyens d’embellir la nature autour des habitations  en joignant l’agréable à l’utile. 1775)

L'art des jardins à Little Sparta, 
chez Ian Hamilton Finlay de son vivant. 
Il a bien de la chance Girardin de pouvoir disserter sur le jardin comme il le fait ... Aujourd'hui, que dire de ce que l'on voit ... non pas dans la création, Dieu soit loué, elle est toujours présente ... Mais de la gestion que dire ? ...
La Composition d’un Jardin, son Histoire, l’Idée de Nature, l’Art, les Usages ne sont que trop rarement pris en compte par le jardinier.  Comment l’expliquer ? 

Prenons un exemple, la définition de l’Horticulture :

Du début XXe siècle :
Art de cultiver les jardins (1912 Le Larousse pour tous)
Art et science des jardins et du jardinage (1947 Le bon jardinier)

De la fin XXe siècle :
Branche de l’agriculture comprenant la culture des légumes, des fleurs, des arbres et arbustes fruitiers et d’ornement (1989 Petit Larousse illustré)

Franchement, j'ai bien envie de pleurer ... Ici, le jardin, en tant qu’œuvre dans sa permanence, est oublié, ignoré, piétiné …Le jardinier applique desormais des techniques, des pratiques, que sont l’horticulture, le mécanique, le chimique, et maintenant le biologique, sans réelle réflexion d’ensemble, sans objectif … hormis celui de la culture des plantes...Mais quel est le rapport entre la culture des plantes et l'art des jardins ?  ...  Imaginons un artiste peintre ne s'interessant qu'aux pigments ... " Voyez-vous mon cher, j'ai dans mon tableau des Lapis-lazulis et des cinabres absolument exquis" ... Bon allez ! A demain ...


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire