jeudi 17 mai 2012

Achille Duchêne ...


Pour un parc de vaste étendue, il ne me déplairait pas de chercher des grands effets très simples qui seraient formés par la masse de groupes d’arbres dirigeant la vue sur les points intéressants du paysage à l’extérieur du parc : je chercherais encore les effets de hautes futaies ou de grandes clairières et l’introduction dans la nature de motifs d’architecture : je composerais en un mot dans l’esprit des fresques de Puvis de Chavannes.
(Achille Duchêne, Les jardins d’aujourd’hui, la vie à la campagne du 15 mars 1914)


A Duchêne, Château d'Avrilly, Parterre plongeant dans le canal, vers 1900
Projet de jardin par JC Moreux - 1950 et plan du parterre réalisé du Château d'Avrilly - vers 1900
Projet du jardin d'Avrilly - vers 1900, noter également la modernité des quatre petits parterres... Les bords du canal (en vert) sont talutés (Archives du propriétaire)


Les Boulingrins de Champs, 1905
A Duchêne -  parterre en boulingrin à Champs - 1905, JC Moreux, Hôtel particulier de M. Rouché -1929
 En Haut, Albert Laprade, Jardin pour l'hôtel de Vogüé - 1925. en Bas, Achille Duchêne, parterre Nord du château de Joyeux - 1920. Deux parterres alliant le minéral, le végétal et un relief subtil.
 Gabriel Guévrékian, jardin cubiste, à la Villa Noailles - 1925

Moi j’aime bien Achille Duchêne, non pas parce qu’il a redonné « des lettres de noblesse aux grands jardins français» comme c’est écrit un peu partout ... Dans son livre "Beaux jardins de France" Ermest de Ganay écrit à propos de Champs : "L'impression générale nous rend l'exact miroir des beaux âges classiques et les jardins de la France de jadis" Non! Ce n'est pas vrai ... Achille Duchêne n’est pas tourné vers le passé, c'est un créateur de jardins, un vrai... c'est un créateur de style nouveau, moderne...  il est de son temps, mieux c’est un précurseur. Nous savons qu'il est très fort sur grande échelle,  qu'il est à l'aise dans le régulier, le paysager, le mixte ... Pour apprécier son talent de précurseur il faut regarder les détails ...  Regardons les parterres du château d'Avrilly dans l'Allier, celui de Joyeux dans l'Ain ou bien ces petits boulingrins de Champs-sur-Marne … on est bien loin des dessins de jardins de la France de jadis … Nous sommes en plein Art déco ... Si l'on compare avec les jardins de Jean-Charles Moreux, ceux d'Albert Laprade ou bien le jardin cubiste dessiné par l'artiste Gabriel Guévrékian à la Villa Noailles, nous sommes dans la même veine créatrice ... Alors Achille Duchêne ... Revival louis-quatorzien ou artiste de son temps?

Achille Duchêne - Château de Balleroy -
Deux parterres dans une avant cour, une rupture on ne peut plus nette avec le XVIIe siècle

1 commentaire:

  1. Merci Jean Michel cela m'aide à constituer mes planches d'exercice
    MN

    RépondreSupprimer