jeudi 10 mai 2012

Matignon, c’est aussi une histoire de Marquise 2…


Quand je le pourrais, je me contenterais d’ordonner la nature.
(Achille Duchêne, Les jardins d’aujourd’hui, La vie à la campagne du 15 mars 1914)



Paul de la Tour - Parc de l'ambassade d'Autriche-Hongrie (Matignon) - 8 décembre 1904- 
Alignement en port libre
Eugène Atget - Parc de l'ambassade d'Autriche-Hongrie (Matignon) - Le Tapis Vert -1905
Transformation de l'alignement en Marquise




Eugène Atget - Parc de l'ambassade d'Autriche-Hongrie (Matignon) - Le Tapis Vert -1905
Les proportions (détail)
Eugène Atget - Parc de l'ambassade d'Autriche-Hongrie (Matignon) - Le Tapis Vert -1905
Le câble (détail)

Eugène Atget - Parc de l'ambassade d'Autriche-Hongrie (Matignon) - La Grande Pelouse et le Tapis Vert -1905

L’ambassadeur d’Autrice-Hongrie arrive à Matignon en décembre 1889. Il entamera une série de travaux dans l’Hôtel puis dans le parc où interviendra Achille Duchêne de 1904 à 1908. La petite phrase de Duchêne plus haut en dit beaucoup sur l’état d’esprit du bonhomme … ne pas tout chambouler, intervenir juste ce qu’il faut pour rendre le jardin cohérent … bref ! Comprendre le lieu et aller à l’essentiel … le vrai talent.
Ici à Matignon, Achille Duchêne travaille l’existant, il transforme l’alignement en une Marquise. Pour cela, il conserve les tilleuls en place, il les taille fortement pour obtenir des proportions de type 2/5e pour 3/5e. Il sait que cet axe qu’on appelle le Tapis vert, est l’élément principal du parc. Tout son travail dans le jardin et notamment sur la Grande pelouse sera une mise en scène de cet axe. Fidèle à sa pensée, il se contente d’ordonner le jardin … J’ai zoomé sur un câble … il est intéressant ce câble! Veut-il sauver ou bien redresser un arbre ? Je ne sais pas exactement mais il apparait évident que l’effet souhaité dépend aussi de la survie ce premier arbre … à suivre

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire