jeudi 9 février 2012

Les jardins ont la peau dure ...


Good bye God, i’m going to Bodie … 
(Anonyme)





Pourquoi parler de Bodie ? Cette ville sans foi ni loi au milieu de la désertique Sierra Nevada détruite par un incendie dans les années 1930 … Bodie est une sorte de Pompéi, les vestiges d’une ville issue de la conquête de l’Ouest américain et des ruées vers l’or. A Bodie on ne comptait pas moins d’un assassinat par jour… Mais au coin d’une rue, il y avait au milieu de cette violence, une maison habitée par une institutrice avec un jardin …le seul de la ville... la ville a été brulée à 95% ; le jardin est toujours là … 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire