mardi 28 février 2012

Le territoire de Bailleul ...

Il vaut donc mieux se contenter d'une étendue raisonnable, bien cultivée, que d'avoir de ces vastes parcs, dont les trois quarts sont ordinairement négligés. La vraie grandeur d'un beau jardin de doit guère dépasser 30 ou 40 arpents. 
(Antoine-Joseph Dézalier d’Argenville, La théorie et la pratique du jardinage, 1709)

Le domaine de Bailleul au XVIIIe siècle

Le domaine de Bailleul en 1947, aucune trace visible des avenues ...

L'organisation du domaine de Bailleul désigné par ce plan terrier du XVIIIe siècle me laisse songeur … on devine très bien une organisation du proche territoire représentée par un système d'avenues plantées. Le parc et son château étant au centre. Il est curieux ce système d'avenues traversant de part en part le parc qui apparaît dès lors éclaté comme un puzzle . Il est également curieux ce système d'avenues qui mène nulle part. Ont-elles réellement existé ? peu importe … Ces avenues qui mènent nulle part, qu'elles aient existé ou pas, ont un rôle : elles marquent un territoire ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire