mercredi 30 décembre 2015

Deux ou trois choses que je sais d'elle ... Ep. 10 : Le temps est assassin ...

Gardons-nous donc, dans nos jardins, de n'être que naturels, soyons aussi un peu poétiques; associons l'ordre à la liberté, sinon c'en est fait de notre indépendance, et nous verrons bientôt peut-être une contre-révolution fougueuse, aveugle, exclusive à son tour, bouleverser ces gracieuses imitations de la nature, pour leur substituer les monotones et fastidieuses prisons du vieux jardin symétrique.
(Ludovic Vitet, De la théorie des jardins,1828)

Plan général du Domaine de Champs appartenant à Mr le Comte Cahen D'Anvers - Soyer géomètre 1899
Etat Louis Cahen D'Anvers - Soyer, géomètre - 1899(détail) 
IGN 1923 Etat Intermédiaire
IGN 1933 Etat Charles Cahen D'Anvers
Les hommes, le temps passé, les éléments s'acharnent sur Champs ... Si le temps passé et les éléments sont choses normales, un tel acharnement des hommes à vouloir changer le sens d' un jardin est assez rare ... Le jardin a  survécu, c'est déjà ça ...
En 1899, Louis Cahen D'Anvers fait dresser le plan dit Soyer ...On voit sur cet immense plan terrier que le projet des Duchêne est grosso modo en place ... 
Une photographie aérienne de 1923, sortie il y a peu de temps des trésors de l'IGN, confirme la réalisation du plan projet des Duchêne. Cette photo montre un premier appauvrissement du jardin : La vue vers l'ouest est fermée. On y voit très bien le bourrage forestier...

Ce qui disparait avec le temps ; 1- Ouverture vers l'est (après 1923). 2- Tennis (1933). 3- Axe transversal Duchêne (après 1923). 4- Prairie et lisière (à partir de 1935). 5-Groupe d'arbres (à partir de 1935)
Evolution Bosquet ouest privilgiant la vue vers l'Orangerie : Vert, l'ancien bosquet paysager. rouge, le bourrage forestier des Duchêne. Bleu le bourrage faisant fermeture (J maison du jardinier)
Pourquoi a t'on fermé cette vue ? je ne sais pas vraiment, je ne peux que supposer ... Je suppose donc que Destailleur, qui a évincé les Duchêne, finira par affirmer son style ... Il ferme la vue de l'axe principal en prolongeant "la grande percée principale jusqu'au rond-point touchant la Marne, avec le groupe des chevaux des Bains d'Apollon que je fis exécuter par Wissaux" il transforme les parterres de Diane et Appolon et construit la nouvelle Orangerie
Cette Orangerie, il cherchera à la mettre en scène ... supprimer la seconde ouverture faisant concurrence avec son œuvre est la solution évidente et de son point de vue il a entièrement raison. 
 
L'orangerie depuis Appolon - carte postale non datée
Vue sur l'Orangerie de Destailleur depuis le château
Cl. Gustave William Lemaire 1908-1910. L'axe est fermé par Destailleur.
Destailleur a pafaitement raison de son point de vue disais-je ... Du point de vue du jardin c'est loin d'être le cas .... La série d'ouvertures vers le jardin paysager sera supprimée à partir de 1902 après la mort d'Henri Duchêne " Monsieur Duchêne mourait à la fin des travaux et Monsieur Cahen d'Anvers, se gardant d'appeler son fils, me chargea de la grande percée principale ..." L'histoire est l'histoire et on la respecte ... Certes! N'empêche qu'on assiste ici à une petite catastrophe paysagère ... En supprimant les articulations avec l'ancien jardin, le projet Duchêne est ici balayé par Destailleur (et le propriétaire), le jardin se ferme et se réduit à n'être qu'un jardin à la française...
A l'exception de la terrasse, l''esprit du projet des Duchêne disparaitra après les années 1925. Est-ce par souci de symétrie et d'équilibre, la seconde fenêtre (vers l'est 1 ci-dessous) sera fermée pendant cette période ... Plus tard, vers 1930-33, la magnifique palissade du tennis (2 ci-dessous) sera transformée par un théâtre de verdure ... Le jardin ouvert se ferme  définitivement, le jardin aux détails subtils devient banal ...
Evolution Bosquet Est : Fermeture de la vue vers l'Est, suppression de la palissade du tennis
De 1933 à 1987 le jardin paysager, non géré, étouffera sous une végétation indigène non contrôlée (voir "La lutte du Vide contre le Plein à Champs-sur-Marne" 17 janvier 2012 sur ce blog) ... Ce ne sont ni le temps ni les éléments qui ont souillé Champs mais des intervenants ignares et butés dans leur certitude que le jardin paysager n'est qu'un sous-jardin, que Champs doit être "à la française" bref ! comme on entend hélas encore aujourd'hui : "Le paysager n'a rien à faire ici" ...
Je ne suis pas restitutioniste, vous le savez si vous me lisez... En revanche, je suis pour redonner une cohérence et un sens aux jardins appauvris ... et ici, à Champs, remettre le jardin paysager en scène me parait être un objectif tout à fait louable ... 
Plan Mariette, Dessin Henri Duchêne et projet Henri Duchêne avec représentation des parterres de Flore et Bacchus (flèches jaunes). Ils sont absent du le Plan Soyer de 1899.
Flèches rouges : emplacement des futurs parterres dit "Art Déco".
IGN 1923 et 1933 C.A.F 1919 -1929 en jaune les parterres de Flore de Bacchus, en rouge les petit parterres dit "Art déco" 
Et puis il y a ce parterre dit "Art déco" attribué à Achille Duchêne qui aurait été réalisé, selon l'histoire officielle avant 1910 et qui me faisait hurler au génie sur ce blog !!! En fait, je me suis fait avoir comme un bleu par une photographie mal datée en 1910, éditée sur un ouvrage collectif consacré aux Duchêne ... j'aurai dû m'en douter ... Parfois on fait confiance ... à tort. J'aurai dû également réfléchir un peu ... un photographie aérienne en oblique en 1910 aussi parfaite il y avait de quoi crier à l'imposture .... je sais maintenant que cette photo est de 1934 et de la Compagnie aérienne française qui naquit en ... 1919 !
Cl. Compagnie aérienne française - Champs : Vue aérienne du parterre de broderie - 1934 (Parut dans Beaux jardins de France d'Ernest de Ganay en 1950 puis dans un ouvrage collectif en 1998 où elle est datée de 1910)

Ce petit parterre apparaît, preuves à l'appuie cette fois, entre 1923 et 1929 ... Même si cela reste un beau geste ... il est dans le ton de l'époque ... Dois-je renier cet article sur les Duchêne et l'Art déco où je criais au génie d'Achille Duchêne ? Pas sûr !!! Pas sûr ...Parce qu'il y a deux autres parterres de part et d'autre du château, dont on ne parle jamais et qui se nomment Flore et Bacchus .... ils sont présents sur le plan Mariette et sur le projet Duchêne. Sur la photo oblique de 1919, le dessin cubiste est déjà en place, la statue de Flore est visible sur la photo de 1902 montrant l'état Duchêne ...
Le parterre de Flore en 1919 et 1929
Statue de Flore - 1902
On notera également les similitudes (dans cet exercice casse-gueule de comparaison) entre le projet de parterre de Chambord et le dessin de Champs. Duchêne a t'il ici reproduit un modèle Renaissance épuré ??? 

Comparaison du dessin du parterre de Flore et de celui du projet de parterres pour Chambord 1915
Bref ! Ce dessin est-il des Duchêne ? de 1895 ?? (et là il n'y a pas de mot pour exprimer le génie précurseur) Est-ce de Destailleur (et là il faut sérieusement étudier le bonhomme) ou bien est-ce l'œuvre d'un inconnu génial, d'un jardinier inspiré voire du propriétaire... Encore une fois , je ne sais pas ...
Petit parterre dit "Art Déco"  et parterre de Bacchus aujourd'hui
Vous avez probablement remarqué que le parterre de broderies n'est pas représenté sur le plan Soyer !!! n'était il pas terminé en 1899 ? possible ! Ce n'était quand même pas une mince affaire que de reconstituer ce jardin... Les photographies IGN nous apprennent que les travaux de Champs contrairement à l'histoire racontée ailleurs se termineront dans les années 1930.
La découverte récente de ces photographies aériennes de 1919 et de 1923 nous révèlent une fois de plus qu'un jardin ne se fait pas en une année ... Les plans datés et l'histoire des jardins en général figent le temps. On aura tendance à dire que Champs est restauré en 1895 sans préciser que la restauration se termine 40 ans plus tard ... Ainsi le parc de Matignon, daté de 1722 s'achèvera en 1744 ... Les jardins de Versailles sont réalisés à l'occasion des trois fêtes de 1664-1668-1674 ...  Pourtant les travaux dureront après Le Notre et Louis XIV et durent encore aujourd'hui...  On peut également s'interroger sur l'état des jardins de Vaux-le-Vicomte créé en 1658 lors de la fameuse fête de 1661...  ou encore sur l'état de la Malmaison en 1814 à la mort de Joséphine ... Bref ! Combien d'années faut il pour planter un jardin ??? Un jardin, et nous le voyons ici à Champs, est en perpétuel mouvement ... 
A Suivre ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire