jeudi 17 décembre 2015

Deux ou trois choses que je sais d'elle ... Ep. 6 : Des amants sans imagination ...

La mode à, depuis cinquante ans, adopté les jardins pittoresques ; seuls ils sont en faveur aujourd'hui. Ou conserve bien encore par habitude et par respect monarchique, trois ou quatre jardins royaux dessinés sur l'ancien modèle ; on les entretient, ou daigne ne pas les détruire. Mais ces vieux témoins du temps passé ne font point de prosélytes ; nous ne voulons, nous ne plantons plus que des parcs à l'anglaise, ou, pour parler à la moderne, des jardins pittoresques. Notre bon goût du jour est même sur ce point d'une intolérance qui n'a pas d'exemple. Ainsi nous souffrons encore qu'on se fasse, si l'ont veut, le champion de l'ancienne musique ; nous permettons qu'on se hasarde à préférer Holbein ou le Pérugin, non-seulement à David ou à Girodet, mais au Titien et à Raphaël lui-même; enfin vous pouvez sans déshonneur aimer les reliures antiques, les meubles de laque et le vieux sèvres ; mais conserver quelque sympathie pour les jardins réguliers, se compromettre en leur honneur par les moindres paroles de regret, personne n'en a ni le courage ni même la pensée. Il est vrai que les jardins purement symétriques, les jardins français par excellence sont, à quelques exceptions près, tellement fastidieux que, pour se constituer leur défenseur, il faudrait peut-être autant de mauvais goût que de courage.
(Ludovic Vitet, De la théorie des jardins,1828)
Champs-sur-Marne aujourd'hui -Les broderies du 1er étage 
Champs-sur-Marne - vers 1910/ 1920 -Les broderies du 1er étage

Les broderies de la terrasse 

Champs-sur-Marne vers 1940/50 - carte postale-  Les broderies 
Le parterre de broderies ... W.A.Destailleur le déteste et le critique "C'est ainsi que les dessins des broderies, trop maigres, ne peuvent en réalité être jugés que du balcon du salon du premier étage."... Les jardiniers approuvent Ludovic Vitet, ... Fastidieux !!! ingérable ce truc .... Moi, je le dis tout net, le parterre de buis en général m'emmerde, je trouve ça inutile ... (et hyper ringard quand on y ajoute des fleurs ) ... Au-delà de tout ça je lui reproche d'être responsable d'une cruralgie-sciatique-lombalgie-de-mal-de-dos-chronique que je traine depuis trente ans et qui s'aggrave d'années en années ... je ne crie pas "vive la pyrale" mais pas loin !!!
Bon ! cette histoire de vue sur les broderies ? De la terrasse ? du 1er étage ? Jugez vous même en allant voir sur place ... pour moi ça fonctionne dans les deux cas et même très bien ... Toutefois,  une petite question ... Pensez vous que les jardins soient fait pour être vu du ciel ?
Le parterre de broderies créé par Desgots, recopié par Duchêne en 1895 puis Guéritte (ACMH) dans les années 1960 (cliquer sur l'image)
On s'extasie souvent devant les broderies des Duchêne... Celles de Champs, de Vaux etc  ... Pour moi, le talent des Duchêne est ailleurs ... Ici, franchement aucun génie sauf peut être celui de bien décalquer ... et ne soyons pas injuste, celui de bien reproduire et de caler le dessin sur le terrain ... 

Champs-sur-Marne - détail des broderies aujourd'hui
à suivre ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire