lundi 18 mars 2013

Bussy-Fontaines, l'Hypertopos ...

Suivant les exemples antiques et modernes, nous nous accommoderons de jardinages ainsi qu'il appartient, observant les règles suivantes. Que le lieu que désirons convertir en jardinage soit prochain de la maison, tant pour le plaisir que le profit, n'étant ni l'un ni l'autre tels qu'on les désire, s'ils en sont éloignés. En telle proximité, cette seule incommodité se trouve, que les poulailles les dégâtent fort : mais aussi est-il aisé à remédier à cela, puisqu'autre mystère n'y est requis que d'en chasser cet importun bétail, en l'effarouchant rudement.
(Olivier de Serres, Théâtre d'agriculture et mesnage des champs;1600)

Le domaine Bussy-Fontaines dans toute sa beauté ... et sa complexité
D'après François Christian Corvisier, un rare pont-levis piéton avec deux piliers à bossages et petit  arc segmentaire (écroulé) couvrant la porte et portant au repos la flèche en position ouverte ,ce genre d’aménagement n’a plus cours après la fin de la Fronde (~1650) 
Passerelle du 19e, pont-levis, portes, douves, source, carrés en ile, Magnolia, Pin ... 
Le carré en ile avec un Magnolia au centre et le paysage au loin
Du carré en ile : les quatre immenses platanes encadrant une porte et le magnolia
Le Magnolia
A ma connaissance, aucune recherche n'a encore été réalisée sur Bussy-Fontaines ... Ne me demandez pas ou il se trouve, c'est un endroit secret ... Je vous livre aujourd'hui et les jours prochains mes impressions d'une visite mémorable en émotion et en rêverie ... on dit souvent que les jardins de la Renaissance ont disparu ... je n'en suis pas si certain ... (à suivre ...)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire