vendredi 16 novembre 2012

Analyse de plan et humeur joyeuse ...

C'est à l'influence acquise par Chambers dans notre pays que l'on doit l'étiquette «anglo-chinois » souvent attachée aux jardins de la sensibilité. II publia en 1757, à la fois en anglais et en français, ses Dessins édifices, meubles, habits, machines et ustensiles des Chinois gravés sur les originaux dessinés à la chine par M Chambers, architecte. Cet ouvrage contient l'embryon des thèses qui seront développées dans Dissertation sur le jardinage de l'Orient de 1772. Il parle du jardin chinois en homme qui sait l'apprécier et il voit bien qu'il a besoin de termes autres que ceux employés par Edmund Burke (le «beau» et le «sublime») pour les décrire. D'où son emploi de catégories comme le «terrible» et le « surprenant» qui lui semblent nécessaires pour décrire des effets inconnus en Europe.
(Michel Baridon, Les Jardins.  Paysagiste – Jardiniers – Poètes, 1998)
Projets pour le Nouveau jardin de Trianon par Richard fils, jardinier de la Reine

Il est drôle ce plan... il est extrait des Cahiers de Le Rouge, on y comprend absolument rien, à part que ce sont des détails pour le nouveau Trianon. Il y a un, détail, très curieux qui rend ce dessin bien sympathique et un peu naïf ... Pour montrer la forme des arbres, Antoine Richard les dessine en perspective axonométrique. Mais pourquoi ajoute t-il l’ombre ?? Pour indiquer l’Ouest me direz-vous…  Alors il a oublié de donner l’heure... Il aurait dû nommer son dessin « Projets pour le Nouveau jardin de Trianon au crépuscule » et là, pas de problème, on savait que le Nord était en haut. Mais non  ... rien ... juste des ombres pour faire jolie ... c'est vrai qu'il est sacrément beau ce plan ! Mais pourquoi ne serait-ce pas l'aube ajouterez-vous ? Là, je me gausse... Non et non!! impossible !! … A l'aube on devrait entendre les oiseaux de la volière chanter … Vous les entendez ? Vous les voyez ? regardez bien, ils dorment …  A part ça ? Aujourd’hui pas grand chose ... simplement vous dire que j'aime bien ce plan et le dessin un peu naïf de notre cher Antoine Richard ... le jardinier oublié de la Reine ...






Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire