jeudi 12 avril 2012

Altera Natura ...

J'ai vu, je m'en souviens, un vieillard fortuné,
Possesseur d'un terrain longtemps abandonné :
C'était un sol ingrat, rebelle à la culture, 
Qui n'offrait aux troupeaux qu'une aride verdure,
Ennemi des raisins et funeste aux moissons.
Toutefois, en ces lieux hérissés de buissons,
Un parterre de fleurs, quelques plantes heureuses
Qu'élevaient avec soin ses mains laborieuses,
Un jardin, un verger, dociles à ses lois
Lui donnait le bonheur qui s'enfuit loin des rois.

(Virgile, Géorgiques, 28 avant J.-C.)


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire