jeudi 29 mars 2012

Le sublime ...

Au risque de la grandeur ...

(Baldine de Saint-Girons, Le paysage et la question du sublime, exposition, 1997)



Moi le sublime je ne m’y risque pas … d’ailleurs,  je ne suis pas seul sur ce coup là … La frontière entre le pittoresque et le sublime vous en avez entendu parler ? Je suis allé voir les chutes de la Clyde : Grandiose … je suis allé faire la promenade sublime de la Roche Guyon et face à la cascade qui ne fonctionne plus : Perplexe …  pas un perplexe qui cache une déception non ! Le vrai perplexe, celui qui dévoile une incapacité à décider … Mais, il n’y plus d’eau ! me direz-vous… ok ! Mais il y a le reste … je dirais que j'ai beaucoup aimé cette promenade sublime de la Roche Guyon, pour essayer de coller au sublime je dirais : c’est étonnant !  …  mais je suis incapable de m'expliquer pourquoi. Et ça je le sais … j’aime bien … 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire