vendredi 4 janvier 2013

Règlement de compte paranoiaque à O.K. Corral …

Si tu veux être heureux une heure,
Enivre-toi,
Si tu veux être heureux un jour,
Tue ton cochon,
Si tu veux être heureux une semaine,
Fais un beau voyage,
Si tu veux être heureux un an,
Marie-toi,
Si tu veux être heureux toute ta vie,
Fais-toi jardinier
(Proverbe niais, misogyne et soit disant chinois)

Le magnifique Victor Mature dans My Darling Clementine de John Ford (1946)
Il y a des fois, je me sens las ... mais las tel un Victor Mature dans le rôle de Doc Holliday  … Pourquoi serait-il heureux toute sa vie le jardinier ? ... Quelle ânerie ce proverbe ...  Je ne sais pas comment cela se passe pour les autres professions mais celle de jardinier ... il y a des jours où ce n'est pas facile, toute paranoïa exclue ...  Il y a, par exemple, confusion entre l'homme et le métier "je ne savais pas que les jardiniers lisaient Elle" me dit un lecteur ... C'est une profession que l'on précise toujours ... Le jardinier Omar Raddad ... Mais pourquoi préciser ??? ... Il m'est également souvent arrivé que l'on m'explique pourquoi je faisais ce métier et pourquoi c'était un métier fantastique "la nature, les plantes, la liberté, etc etc ..." On le confond bêtement (et méchamment) avec d'autres métiers "Alors ton père toujours jardinier ? Il plante ses artichauts ?"  ...  Il y a sûrement quelques bonnes raisons à tout ça ... mais franchement, je n'ai pas la force d'y réfléchir... 




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire