vendredi 27 avril 2012

Massacre en rideau suite ...


Les formes carrées sont les plus pratiquées au jardin, soit du carré parfait, ou de l’oblong, bien qu’en ceux-ci il y ait grande différence. Mais en eux se trouvent les lignes droites, qui rendent les allées longues et belles, et leur donnent une plaisante perspective : car sur leur longueur la force de la vue déclinant, rend les choses les plus petites tendantes à un point, qui les fait trouver plus agréables. Mais je ne suis pas d’avis, que s’arrêtant du tout ces lignes droites, quelque beauté qu’elles aient, nous entremêlions aussi les rondes, et courbes ; et parmi les carrés, des obliques, afin de trouver la variété que la nature demande, laquelle ont sagement compris les plus savant en pourtraiture, qui ont toujours varié leurs ouvrages de formes différentes, mêlant de rondes avec des carrées, en s’entrecoupant les ligne qui s’ennuient par trop de longueur.
(Jacques Boyceau de la Bareaudière ; Traité du jardinage selon les raison de la nature et de l’art, 1638)

Alignement en port libre puis en rideau à Saint-Cloud
Photographies Eugène Atget(1919) et Daniel Quesney(1995)
publiées dans l'excellent livre Mirroirs - 2001- ARP Editions


Je vous laisse décortiquer le texte de Jacques Boyceau de la Bareaudière ... en attendant revenons sur Saint-Cloud. La transformation de l'alignement de marronniers en rideau à perturbé radicalement l'espace ... on m'a souvent donné comme explication la suivante ... Avant (???) les arbres étaient toujours taillés en rideau, mais avec le manque de jardinier, le coût de la main d'œuvre augmentant, cette architecture en rideau fût abandonnée ... c'est pourquoi, après guerre, (la dernière) l'économie florissante permettait un retour à ces formes ... Et la main de ma sœur dans la culotte d'un zouave Soudanais ? Si je peux me permettre cette expression, entre nous, incroyable ... Cette explication ne tient pas... on voit déjà très bien que sur la photo, l'arbre en port libre a toujours été en port libre ...il n’y a aucune réitération visible. Par ailleurs, il suffit de regarder les iconographies du XVIIe et du XVIIIe siècle, les arbres sont toujours représentés en port libre ... les quelques exceptions ne changent pas la règle ... Cette transformation en rideau peut elle être considérée comme une évolution ? J’entends par là, une évolution créatrice. Malheureusement non ! A Saint-Cloud, comme dans beaucoup de jardin, cette sale manie n'est qu'une une restitution basée sur des diagnostics erronés, les proportions ne sont plus respectées, il y a une dissociation des espaces. l'arbre est réduit, il est écarté de la composition. Ne voyez pas en moi un nostalgique du genre "avant on savait faire", loin de là ... Une restitution n'est pas un geste contemporain comme certains le prétendent. La restitution est une contre évolution. Je pense fermement que l'évolution paysagère d'un jardin est la seule issue pour le conserver ... l'évolution paysagère d'un jardin c'est durable ...  Ici à Saint-Cloud nous cumulons tout ce que je rejette .... Restitution erronée d'un espace incompris, intervention à tout prix, absence de création, pauvreté des compétences jardinières, propreté ... Gilles Clément dit " Savoir ne pas faire" qu'est-ce qu'on attend pour l'écouter? ... à suivre









Parc de la Légion d'Honneur (93)
Forme assez caractéristique d'arbres subissant un abandon de tonte
Noter les réitérations



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire