lundi 23 avril 2012

Dés-harmonie ...

Tintin m'a souvent parlé de vos tableaux où la grâce des lignes s'allie à la hardiesse des coloris.
(Hergé, Professeur Tournesol à la Castafiore, Les Bijoux de la Castafiore, 1963)


Dés-harmonie

Je vous avais, il y a quelques temps, parlé d’harmonie pour les alignements … je n’ai pas l’habitude ici de montrer des choses ratées, des compositions sans intérêt …  mais l’harmonie a, bizarrement, des détracteurs … Cette allée affichée est particulièrement dés-harmonieuse, dés-équilibrée, dé-proportionnée … bref ! C’est laid !… La raison principale ? traiter les arbres comme une somme d’individu au lieu de traiter l’alignement comme un individu, une composition, un monument … on parle souvent de "dialogue" dans l’art … dans les jardins aussi … ici nous avons la malchance d’être en présence d’un véritable dialogue de sourds … 

Harmonie, Parc de Versailles




Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire