mardi 6 mai 2014

Un lieu où l'homme n'est pas invité ...



( Reiser. L'écologie, Recueil de planches, 2010 )


Méréville et la Juine, la cascade artificielle  menacée

Méréville et la Juine,  la sublime cascade faisant vibrer l'eau ... elle aussi  menacée

Brissac et le Ruisseau de Monterteau, la cascade réalisée par René-Edouard André menacée
 La Batisse et ses  cascades du 18e siècle -  menacées

Courances et la rivière Ecole, pas de menace pour l'instant

Vaux le Vicomte et le ru Les Jumeaux qui alimente le canal ... pas de menace pour l'instant
Je me souviens d'un jour,  un paysagiste projetait de réaliser le long du périph' une forêt urbaine ... il souhaitait créer '' un lieu où l'homme n'est pas invité" ... 

Les articles L214-18 et R214-109 du code de l’environnement prévoient de restaurer la continuité écologique des cours d’eau. Forts de ces articles, les "gens" de l'eau "invitent" les propriétaires ou gestionnaires de jardins (entre autres) traversés par un cours d'eau, d'effacer toutes constructions faisant barrages et ainsi, restaurer la continuité écologique des cours d'eau.
Ces ouvrages menacés et pour ne parler que de ceux situés dans les jardins, sont les traces de l'homme, des traces d'usages, c'est l'art de la représentation, de l'imitation ...bref, la civilisation ... La Bâtisse en Auvergne, Méréville, Brissac (et pourquoi pas Vaux le Vicomte et Courances pendant qu'on y est ?) sont menacées ... Exit la représentation du Sublime dans les jardins, exit les cascades de Méréville .... et la rivière de Brissac (je vous en ai déjà parlé) ... Je ne suis pas spécialiste des sédiments de la faune et de la flore des rivières et il est fort probable qu'il est nécessaire d'intervenir pour rétablir cette continuité ... Certes ... Mais ces cascades de jardin sont de l'imitation et non de la destruction de la Nature ... (et franchement, j'aimerais qu'on m'apporte la preuve que les cascades des jardins cités perturbent l'écosystème).
S'attaquer à l'art et plus précisément à l'art des jardins me semble être issu d'une idéologie extrémiste qui me gène beaucoup ... S'attaquer à l'Art des jardins sans discernement et systématiquement est avant toute chose, une attaque dirigée contre l'Homme ... la mémoire de l'Homme ... Cet Homme qu'on cherche à rendre coupable et à exclure de la Nature...
Alors, je me dis que la situation est grave, je crie "aux armes !!!" On me répond qu'il faut me calmer, que ces "gens" ne sont que des technocrates de l'écologie un peu zélés ... Pas sûr que cela soit moins grave ... et curieusement, je me rappelle d'un épisode du feuilleton "Les Envahisseurs" avec le fameux David Vincent où l'on apprenait qu'il n'y avait ni art ni poésie sur la planète des "Martiens" ... je me demande parfois si ces technocrates zélés ne sont pas ces "Envahisseurs"... et je les ai VUS !!!!!


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire