jeudi 14 novembre 2013

Le Jardinier du Pays-Bas ...

... où sont décrites toutes sortes de belles maisons de plaisance & de campagne, & comment on les peut planter, semer & embellir de plusieurs herbes, fleurs & arbres rares, par J. vander Groen, jardinier de son altesse M. Le Prince d'Orange etc., enrichy de plusieurs belles figures, qui représentent plusieurs belles maisons de plaisance, & de campagne, basties à la mode du Païs-bas & de France, comme aussi quelques fontaines, manière de provigner, d'enter & greffer en écusson, en fente & en approche, avec environ 200 modelles de parterres à fleurs & autres labirintes, pavillons, ouvrages treillissez & maillez de lates & de quadrans ou horloges solaires
Frontispice : Jan Van der Groen, Le Jardinier du Pays-Bas, 1672
Le Dragon. 
On plante le Dragon en des endroits chauds, dans de la terre qui foit bonne & graffe , à la fin du mois de Mars, ou au commencement du mois d'Avril, & on le couvre en Hyver avec de la paille, du fumier de Cheval, ou de la paille de Paniz, ou blé Sarrafin. Il provient des furgeons qui pouffent aux coftez de cette plante.
(Jan Van der Groen, Le Jardinier du Pays-Bas, 1672)

 Planches : Jan Van der Groen, Le Jardinier du Pays-Bas, 1672

 Planches : jardin & parterre, à la mode du Païs-bas -  Jan Van der Groen, Le Jardinier du Pays-Bas, 1672

J'aime les titres longs ... ici, je suis servi ! Il est rigolo ce livre, il est à mi-chemin entre le Dézallier d'Argenville, le Audot, le Bon Jardinier et peut être Rustica ... Les dessins sont magnifiquement malhabiles et le " jardin & parterre, à la mode du Païs-bas  " est à lui seul une vraie merveille et une grande leçon d'histoire des jardins  ... Le Jardinier du Pays-Bas est à lire ... 

Mais pourquoi donc lire un traité du 17e siècle ??? 

                                      Ne serait-ce que pour entretenir sa culture jardin ... 

Je suis allé à Maintenon, voir ... Oui, de temps en temps il  est nécessaire de se faire mal et j'ai bien pleuré ... Le nouveau parterre de Maintenon est le résultat d'une absence totale de culture jardin ... Si seulement "ils" avaient pu lire ces 3 lignes du Dézallier d'Argenville :
"La proportion la plus ordinaire dés Allées doubles, est de donner la moitié de la largeur générale, à l'Allée du milieu , & de diviser l'autre moitié en deux pour les contre-allées, qui doivent se rapporter à la grande: par exemple, à une Allée de huit toises de large, l'on  donnera quatre toises à l'Allée du milieu, & deux toises à chaque contre-allée … 
Le parterre serait toujours ridicule certes,  mais aux allées  proportionnées ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire