samedi 8 octobre 2016

Une histoire de Matignon : Vie et mort d'un arbre exemplaire ....

Il vivait en dehors des chemins forestiers,
Ce n'était nullement un arbre de métier,
Il n'avait jamais vu l'ombre d'un bûcheron,
Ce grand chêne fier sur son tronc
(Georges Brassens, Le Grand Chêne, 1966)

#linstantparisien,  Hôtel de Matignon sur instagram
En parcourant Instagram, je tombe sur ce cliché de Matignon, quelque chose me choque et me turlupine dans ce point de vue inhabituel ... Horreur !!! "ils" ont abattu mon  vieil ami le Negundo (Acer negundo). Comment ont-ils pu abattre la star incontestée de ce lieu prestigieux ?  ... Ahhhh  criminels ! ....  Maudits ! Maudits ! Maudits ! Tous maudits jusqu'à la treizième génération de vos races ! ...
Bon ! essayons de relativiser ! et me rappeler toutefois qu'il n'était plus tout jeune notre ami le negundo...


Eugène Atget, Ambassade d'Autriche-Hongrie (Hôtel de Matignon) 1905
Ce negundo a dû être planté en 1879, date des derniers travaux par Galliera dans l'Hôtel. Sur la photo d'Atget de 1905, il aurait donc 26 ans. A cette époque, il ne marque pas vraiment le paysage et est très nettement dominé par la star de l'époque qui est ce Robinier se détachant dans le ciel blanc du cliché. 
 Achille Duchêne (1907-1908) (Fonds Michel Duchêne)
Sur le cliché de notre vénérable maitre Achille Duchêne, le negundo se porte à merveille et s'impose un peu plus, il parait plus grand et on a relevé les branches basses laissant passer ainsi le regard ...


Hôtel de Matignon,  1920 ( le negundo à l'extrême gauche du cliché)

(Entre nous, c'est un cliché exceptionnel que je vous livre là et (pour les initiés) vous noterez le vase en bas à droite figurant sur le Plan du jardin pour réception de l’Ambassade d’Autriche à Paris – 1911 (La vie à la campagne 15 mars 1911) 


Hôtel de Matignon,  L'Acer negundo, 1920
(Remarquez le mouvement du tronc central vers la gauche)
Après la 1ère guerre mondiale, Le negundo commence à subir la concurrence des arbres situés à l'arrière dans le bosquet ...

Hôtel de Matignon - 1949
Après la seconde guerre mondiale en 1949, photographie bien intéressante du parc où les bosquets ont disparu changeant complètement l'organisation du jardin. Le negundo ne se distingue plus réellement des autres arbres plantés sur pelouse.


 Simon Guillot, Hôtel de Matignon, 1958
Et voilà !!! en 1958, on a restauré les bosquets et l'alignement de tilleuls, l'image du parc de Matignon est là... Le negundo a pris  la forme définitive de cet arbre comme penché sur un miroir d'eau... ce qui tombe bien, j'ai toujours pensé qu'Achille Duchêne avait voulu symboliser un plan d'eau en épurant cette Grande Pelouse...
Hôtel de Matignon vers 1958-60

Hôtel de Matignon vers 1958-60
(Remarquez devant le Robinier un petit Pin noir d'Autriche planté vers 1890-1900 et qui n'a absolument pas prospéré)
Belle époque pour notre ami qui reçoit sous son houppier les hôtes du lieu... on remarquera que le robinier commence sérieusement à s'affaiblir ....
Hôtel  de Matignon vers 1962-68
Cl. annéedujardinier, l'Hôtel de Matignon en 1995
Il penche de plus en plus et tellement, que les jardiniers installeront dans les années 1962/68 des étais qui seront garnis d'un rosier qu'on appellera le "Rosier Pompidou" alors premier ministre. Raymond Barre y fera installer un banc ... Le Robinier a disparu laissant la place à un Cèdre de l'Atlas (qui sera balayé, dieu soit loué, par la tempête de 1999) et un Chêne de Hongrie (Quercus frainetto) 
Cl. annéedujardinier, l'Hôtel de Matignon en 2014
Je l'ai vu la dernière fois en juin 2014, lors de Rendez-vous aux jardins. Il m'a confié alors qu'il était très fatigué, las de cette vie publique " j'ai connu et enterré tellement de premiers ministres, passé 2 guerres mondiales, le Front populaire et les accords de Matignon ... j'ai perdu tellement d'amis ... et puis regarde moi !!! je ne ressemble plus à rien avec mes feuilles jaunes, je ne digère plus ce foutu calcaire ..." 
Cl. annéedujardinier et #Linstantparisien
Avant et aujourd'hui ... et deux approches bien différentes.

Aujourd'hui je suis triste ...Vraiment !!! Mais je comprends les jardiniers, il fallait prendre une décision, passer à autre chose ... N'ai-je pas en mon temps abattu le vénérable Robinier ?


Carte postale - Ambassade d'Autriche-Hongrie - vers 1908-1914
Le Robinier de Matignon, il sera abattu vers 1980

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire