lundi 10 mars 2014

Le jardin d'Agnès à Fort-de-France ...

Sous la pluie
Un petit nid 
Celui d'une hirondelle 
Qui part à tire d'aile 
Chercher un parapluie 
Mais voici qu'après la pluie 
Le soleil étincelle 
Mettons vite une ombrelle 
Au dessus des petits 
Si jolie était l'ombrelle 
Si gentil le parapluie 
Elle joua de la prunelle 
Et tout de suite fut séduit 
Et l'on vit le parapluie 
Amoureux de l'ombrelle 
Parti avec sa belle 
En oubliant le nid
Cependant très mécontent 
Le papa de l'ombrelle 
S'en va chercher querelle 
A nos gentils amants
Malheureux les amoureux
Se sont enfuis bien vite 
Traînant à leur poursuite 
Un papa fou furieux 
Quel mariage pour ma fille
Non jamais un parapluie 
N'entrera dans la famille 
Tant que je serai en vie
Mais quand papa les rattrapa 
Une toute petite ombrelle 
Lui dit de sa voix frêle
Bonjour grand papa.

(Henri Salvador, L'Ombrelle Et Le Parapluie, 1956)
La maison et le jardin ...


Les bancs peints ...

La cuisine ...


Et Agnès 
"Avant tout, l'art doit être joyeux et jamais lugubre" disait Alexandre Calder ...  Le jardin d'Agnès c'est de l'art joyeux comme une chanson d'Henri Salvador... un monde enchanté, du bonheur,  de la poésie pure pour rendre le visiteur heureux ... pour être heureux.  
Le jardin d'Agnès ce n'est pas le Palais idéal du Facteur Cheval mais tout de même, nous ne sommes pas loin de la rencontre avec tous les arts ... Agnès est une artiste... elle peint, sculpte, jardine transformant ainsi sa déjà belle maison créole en une incontestable œuvre d'art ... de l'Art Brut ... Un Jardin Brut...  de la maison  au bougainvillier en passant par les casseroles tout est jardin ici... et puis comment ne pas tomber sous le charme d'Agnès ? Femme martiniquaise séductrice, râleuse, travailleuse, intelligente et belle ... "Ni dé bagay ki pli solid : bwa doubout é fanm kouché " pourrait-on dire...  

Agnès a besoin d'aide, allez la voir, si vous passez dans le coin, son jardin est situé à Fort-de-France, derrière le Calvaire rue de la Piété, elle vous ouvrira...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire