jeudi 20 mars 2014

Le beau (non) jardin de Balata ...

Si vous avez l'occasion de visiter un jardin milliardaire en l'absence des maîtres de maison, partis en bateau, en ville ou dans un autre jardin, vous vous en apercevrez : ce jardin si riche et si effrayé, si triste et si ambitieux, est leur tombe et le purgatoire des travailleurs qui s'y affairent. Il aurait pu amener ses propriétaires à renouer avec leurs racines et s'épanouir à la vie. Par honte, par conformisme, par manque d'imagination, il confine au cimetière.
(Umberto Pasti, JARDINS - Les vrais et les autres, 2010)

Jardin de Balata : déséquilibre et altération (la ponctuation orange est insupportable)
Jardin de Balata : La présence de l'allée est constante et trop forte. Il y a ici absence de réflexion sur le modelé (il n'y a personne sur la photo parce que je suis arrivé le premier ... "ils" sont derrière )

Jardin de Balata : magnifique vue malheureusement altérée par la ligne de palmiers bien inutile en contre bas
Jardin de Balata : soyons honnêtes ... ce petit bosquet vaut le déplacement, il est  le seul espace réellement composé
Le jardin de Balata est un espace bien beau mais ce n'est pas un jardin ... des plantes magnifiques, un cadre magnifique etc. ... et toute la collection des superlatif ... Balata est une sorte d'attraction végétale , une sorte de pépinière distordue... une accumulation d'effets ... 
Certes, il y a quelques saynètes mais on ne déambule pas à Balata, on suit un chemin unique et imposé qui vous étouffe rapidement. On ne rêve pas, on ne s'interroge pas, on n'est jamais surpris et en fin de compte tout ça ne raconte pas grand chose  ...  Le seul intérêt étant le nombre important de végétaux, mais ces masses végétales altèrent constamment les vues sur le paysage ... Le regard horizontal perdu dans le lointain est impossible ... Au contraire, plantouilles et étiquetages provoquent ce regard vers le bas et le mal de nuque qui va avec ... Balata est un peu ennuyeux mais bon ! Allez-y... s'ennuyer en vacances n'est jamais désagréable ... mais ce n'est pas un jardin ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire