lundi 8 avril 2013

Année André Le Nôtre ... Annus horribilis ...

L’art des jardins existe mais les artistes manquent.
 (Édouard André, Traité général de la composition des parcs et jardins, 1879)

Deuxième fois que je cite la phrase d'Edouard André ... pour aujourd'hui, franchement, elle est plus qu'appropriée !!!

Les parterres de Sceaux avant ...

... et bientôt
Je souffre le martyr ... Je vous le dis tout net ... Vivement que l'année Le Nôtre se termine !!!  Je me demande ce qu'on va pouvoir raconter pendant un an sur Le Nôtre  !!! Quel ennui mais quel ennui !!! .... 
Mais que se passe-t-il à Sceaux ??? "Eux" qui privilégiaient avant tout le public, l'accès aux pelouses, les jeux de ballons et autres ... "Eux" qui disaient et disent encore sur leur site internet "Tout en respectant les grandes lignes du parc de Le Nôtre, il (Azema) adapta les espaces à des fonctionnalités contemporaines. C’est d’ailleurs la politique qui prévaut désormais tant dans la réhabilitation des jardins que dans celle des bâtiments" ... "Eux" qui étaient "modernes avant l'heure d"être modernes" ... Voila "qu'ils" tombent dans le pire des traquenards ... la restitution des parterres du 17e de André Le Nôtre ... Des parterres où l'on s'ennuie ferme ... Léon Azema qui avait tout compris de ce jardin en gardant la structure ancienne et en inventant des usages nouveaux ... fini les poussettes sur les anciens parterres, c'était pourtant bien tous ces enfants qui jouaient ... La vérité historique ??? Ah oui ! c'est vrai, j'oubliais la sacro-sainte vérité historique qui donne le droit de fabriquer des pastiches dégueulant de prétention... Personnellement, j'aime les jardins anciens non pas pour ce qu'ils ont été mais pour ce qu'ils sont devenus et pour ce qu'ils deviendront ... Permettez moi une autre remarque ... n'a-t-on pas détruit ici à la fois un monument historique, des parterres conservés depuis le 19e siècle et l'esprit du jardin de Léon Azema ???

Sceaux :  Google 2010 et IGN 1926
 les parterres 19e des Trévise  conservés par Azema et maintenant détruits
 
Cliché Vialles, Les parterres et un bassin en 1910 datant de l'époque Trévise


Vivement 2014, qu'on enterre Le Nôtre une bonne fois pour toute. Vivement 2014, qu'on arrête de restituer des horreurs pareilles.  Vivement 2014, qu'on en revienne enfin au jardin ... Un jardin où il n'est plus question ni de restauration ni de restitution qui sont les symptômes de l'absence totale de génie ... de génie jardinier et de génie créateur... Je vous parle de jardins avec un jardinier qui donne son âme au lieu ... des hommes, des femmes qui se promènent, s'amusent, lisent, s'allongent et déjeunent sur l'herbe... Une fois tous les cent ans (à peu près) quand le jardin est appauvri, que le jardinier fatigué ne peut plus rien pour lui ... on appelle un paysagiste ... un paysagiste de son temps de préférence talentueux, qui emmène le jardin vers d'autres horizons  ... Vivement 2014 ...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire