lundi 16 juillet 2012

Devoir de vacances .... La taille du pommier


Devoir de vacances de Monsieur Louis LORETTE, professeur d’arboriculture.

LA TAILLE DU POMMIER

Elle est sensiblement la même que celle du poirier pour ce qui concerne la trigemme, et Louis Lorette pratique indifféremment sa méthode sur le poirier et le pommier. Il suffit d'observer les quelques conseils suivants pour être certains de ne pas commettre de bévues.

  1. Les boutons à fruits ou les dards sur lambourdes ne se taillent pas. 
  2. Les brindilles se taillent sur empattement Lorette si elles sont vigoureuses.  
  3. Ou on les soumet à l'arcure si elles sont frêles et longues. 
  4. Les brindilles surplombant les boutons à fruits sont supprimées au-dessus du bouton. 
  5. Les coursonnes longues ne portant que des boutons à fruits sont raccourcies au-dessus du bouton situé le plus bas. 

Les branches gourmandes et les coursonnes vigoureuses et stériles sont coupées sur 1 cm. au-dessus de leur base. Dans les arbres formés, les rameaux nuisant à la forme et les têtes de saules sont enlevés radicalement. Les pincements en vert sont les mêmes que pour le poirier.


(Albert Hannequart, Le bréviaire de l'arboriculteur amateur, 1946)



Et retenir par cœur ... 
  1. En Décembre, profitez de quelques journées possibles pour nettoyez vos arbres.
  2. L'hygiène est nécessaire pour eux comme pour vous.
  3. En Février, renouvelez vos ligatures à l'osier. Chaque arboriculteur devrait avoir un ou deux exemplaires de ce précieux arbuste dans un coin perdu de sa propriété.., mais surtout qu'il ne plante pas n'importe quel osier. Nous conseillons le « rubra » ou le « vinimalis jaune ».
  4. C'est en Février-Mars qu'on doit donner à manger à ses arbres fruitiers : Un bon paillis de fumier de ferme et 150 grammes par pied d'un excellent engrais complet.
  5. Bêcher profondément le tour d'un arbre à fruits, c'est l'assassiner. C'est ainsi qu'on supprime les radicelles nourrissantes et qu'on propage le « blanc » ou Pourridié des racines. Un bon binage et un griffage superficiels suffisent amplement.
  6. Pour arrêter une branche qui s'emballe au détriment d'une autre, on l'arque vers le bas et on coupe la moitié du limbe de ses feuilles. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire