jeudi 9 octobre 2014

Humilité et séance de rattrapage ...

Monsieur, ce n’est pas assez d’aimer les jardins, ni d’en avoir ; il faut avoir des yeux pour les regarder, et des jambes pour s’y promener.
 (Voltaire depuis son domaine de Ferney, 1772)
 
Le parc de Compiègne par Louis-Martin Berthault
Le parc de Compiègne et l'Allée des Beaumonts :  Forêt ou jardin ?
La première fois que je me suis baladé dans le parc de Compiègne, je me suis dis que ce truc était bien trop simple pour être honnête ... Il est rare de voir à la fois tant de simplicité et tant de complexité ... Aujourd'hui encore, après avoir géré ce jardin pendant 4 ans à l'aube  des années 2000,  je n'ai pas toutes les clés de lecture ... Ne pas tout dévoiler de son jardin, n'est-ce pas là le génie du paysagiste ? ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire