jeudi 10 juillet 2014

Les arbres sourient aux audacieux ...

Les arbres conifères sont rarement employés en avenues. Toutefois ou peut citer, en France, en Angleterre, en Allemagne, de majestueuses allées d'épicéas (Abies excelsa), de pins (Pinus sylvestris et P. Laricio) et de mélèzes (Larix europœa). Le principal inconvénient des plantations rectilignes de conifères est la difficulté de leur consacrer assez d'espace si l'on tient à conserver leurs branches inférieures, ou la nécessité de les élaguer et de détruire la beauté de leurs formes. Ou doit même renoncer à certaines espèces. J'ai cité l'allée des cèdres de l'Himalaya (Cedrus deodora) de Dropmore (Angleterre), et signalé leur végétation inégale. Il en est de même des cèdres plantés à Kew, et de quelques plantations d'Araucaria imbricata en lignes.
(Edouard André, Traité général de la composition des parcs et jardins, 1879)


Arbres d'alignement conseillés par Edouard André en 1879
Avenue de Palmiers dans le jardin botanique de Rio de Janeiro
Arthur Mangin, Histoire des jardins anciens et modernes, 1887
Alignement de Cercis, Cyprès
Oliviers et je ne sais plus trop quoi dans une rue de Marseille

Alignement de Magnolia, Palmiers et Platanes dans une rue d'Ajaccio
Alignement de Taxodium distichum, The J. Paul Getty Museum, Los Angeles 
Ces listes d'arbres pour alignements, canaux, avenues éditées par Edouard André... me font bien rêver ... Que reste t'il de tout cela ? Que plante t'on maintenant ? Du Tilleul !!!  Nous traversons depuis pas mal d'années une période d'auto-censure bien tristounette .... Entre les maladies, les plantes invasives, la biodiversité, les accidents qui n'arrivent jamais et les techniciens qui affirment, quel que soit l'arbre, que "ça ne tiendra jamais" ... On ne plante plus rien ...
Moi, je veux des avenues, des allées et des quinconces plantés de Noyers, de Châtaigniers, d'Eucalyptus, de Pins laricio, de Figuiers, de Pistachiers, de Jujubiers ... et de Féviers dans les cours de récré  ... Je veux des plantes d'ici et d'ailleurs ... je veux qu'on arrête de virer les Cedrela de l'Avenue des Gobelins à Paris ... Je veux errer dans les rues à l'ombre des Plaqueminiers, des Mélèzes ou de  Cyprès chauve qui défoncent les trottoirs, marcher sur des Kakis pourris et recevoir une pomme sur la tête pour enfin comprendre les lois universelles de la gravitation... Bref !!! je veux un peu plus d'audace ... 

1 commentaire:

  1. Bonjour monsieur le Jardinier,
    mille mercis pour ce blog instructif, ces presque ballades en votre compagnie ...
    De l'audace ! On aimerait bien sur mais pour avoir été confrontée sur le terrain des collectivités locales à la délicate question du patrimoine arboré, peu de chef de services ou d'élus considèrent les alignements comme un patrimoine vivant. Les essences doivent être" élaguables" à merci, pouvant croitre à minima dans une fosse ridicule. Paris ? Quand les marronniers malades sont remplacés par des marronniers ? Les micocouliers et chênes verts dans le 4° - que dire - une audace pour 20 ans- on remplacera ... Parce que la commande est souvent : pas d'ombre pour les immeubles, pas de feuilles sur les trottoirs, pas de système racinaires pour les VRD, pas d'entretien pour le budget à la baisse ...
    Promis on tentera à nouveau tel Don Quichotte de proposer des arbres entiers à planter pour une durée de vie d'arbre (pas celle d'un mandat)
    Je rêve d'une petite allée de savonniers en port libre car je n'en ai encore pas vu, cela doit bien exister !
    à tantôt,
    naindigene

    RépondreSupprimer