lundi 17 juin 2013

Je n'aime pas le Champ de Mars et pourtant ...

L'architecture n'est-elle pas assez absorbante en elle-même pour qu'il soit besoin d'y ajouter, non seulement le tracé des jardins, mais aussi les connaissances spéciales et techniques inhérentes à cet art, telles que la botanique, l'horticulture, l'hydraulique agricole, et, par-dessus tout, l'étude approfondie de la nature ? Il semble bien que, si l'on examine avec soin ces questions, on doive arriver à cette conclusion logique : l'exercice de l'art des jardins est incompatible avec l'exercice de l'art de l'architecte. Il l'est peut-être encore plus, il faut bien le dire, avec l'exercice de la profession de jardinier. Le jardinier proprement dit peut être en effet un bon praticien, connaissant à fond son métier; mais son éducation n'est en général nullement faite pour la création des jardins qu'il sera chargé d'entretenir. Pour tout art spécial il faut un artisan spécial et celui qui se destinera à l'art des jardins devra tenir non seulement de l'architecte et de l'horticulteur, mais aussi du paysagiste. Il devra avoir des goûts artistiques développés, être surtout un contemplatif: il devra baser ses études sur des règles qui serviront de point d'appui à ses sentiments artistiques, préviendront les écarts qu'il pourrait faire et le guideront dans ses compositions sans pour cela l'entraver davantage qu'en architecture, les règles des proportions n'entravent les inspirations de l'architecte.
(Jules Vacherot, Les parcs et jardins au commencement du XXe siècle, 1908)

Champ de Mars, Tour Eiffel et Trocadero - IGN 1920


Robert Doisneau, la cavalerie du Champ de Mars, 1969
Je n'ai jamais aimé le Champ de Mars et pourtant j'y ai été élevé ... j'y suis quasiment né ... Ma mère m'emmenait dans un endroit qu'on appelait le Petit Rond, il y avait un bac à sable ... et surtout je retrouvais Gueguette ... j'aimais bien Gueguette...  Son frère s'appelait Toto et la nurse Zazanne ... Nurse parce que très chic .... Bons souvenirs ... Bons souvenirs ... Je me souviens aussi de mon père en train d'essayer de cueillir des fruits sur le très beau Diospyros kaki derrière le Guignol ... ou était-ce sur le fameux Maclura pomifera ... je ne sais plus ... Le Maclura pomifera me faisait bien réver celui là... "Oranger des Osages" ou "Bois d'Arc" ... Mon père me racontait que les indiens (Osages) s'en servaient pour les peintures de guerre et fabriquer leurs arcs !!!
Il y avait aussi les Sulkys … C’était super sympa, même si c’était vachement dur de conduire et de tourner avec les rênes… le monsieur avec la casquette sur la photo de Doisneau, il nous aidait … moi, il me faisait un peu peur… Bien plus tard, j'y faisais mon footing ... je me souviens de ce gardien qui se mettait au bout du Tapis Vert et sifflait à chaque fois qu'un touriste piétinait la pelouse ... TRIIIIIIT! ...TRIIIIIIT!...TRIIIIIIT! ... Il sifflait tellement souvent que j'avais l'impression qu'il rythmait ma foulée ... il est vrai que je n'ai jamais couru bien vite ... Je n’aime pas le Champ de Mars... j'en suis convaincu...  mais je ne sais pas trop pourquoi ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire