vendredi 22 mai 2015

L'homme qui aimait les jardins ? ...

Les jambes des femmes sont des compas qui arpentent le monde en tous sens, lui donnant son équilibre et son harmonie.
(François Truffaut, L'homme qui aimait les femmes, 1997)

Jardin du Château de la Roche - Larochemillay - Morvan
Rares sont ceux qui aiment les jardins comme Truffaut pouvait aimer les femmes avec respect et profondeur, préférant l'âme à la beauté standardisée. Les jardins ne sont pas des femmes, loin de là ... Les jardins méritent d'être aimés pour ce qu'ils sont, des créations subtiles et profondes ...  On dit souvent que le jardin est une des passions françaises ... "Bullshit" repondrait Matthew McConaughey dans True Détective ... Les français aiment les plantes, le jardinage mais ne comprennent pas grand chose voire ne s’intéressent pas vraiment à l'art des jardins, à son histoire, à sa composition, à ses usages  ... Pourquoi dis-je  ça moi qui suit toujours si gentil?... Je rencontre beaucoup de propriétaires et gestionnaires de jardins ... je suis peut être même la personne qui en a le plus rencontrés ces 10 dernières années ... Immanquablement, ces propriétaires et gestionnaires, de lieux pourtant absolument remarquables, subissent la pression du public qui, je ne sais pas pourquoi et par quel miracle, a toujours raison ... Malheureusement, on retient peu le petit mot sympa  figurant sur le fameux livre d'or ... En revanche, on retiendra le "Mal entretenu" le "Bel endroit, dommage qu'il n'y ait pas plus de fleurs" le "A ce prix là c'est scandaleux d'avoir des herbes dans les allées" les  "Les haies sont mal taillées" etc. ... Je lis régulièrement ces livres d'or avec, je vous l'avoue, grand désespoir ... Comment faire aimer les jardins pour ce qu'ils sont ? Je ne sais pas ... arrêter d'écouter les cons ? ... Jeter les livres d'or à la poubelle ? ... Ça ne réglera pas ce problème de fond certes, mais retrouver un peu de liberté n'est jamais chose mauvaise pour un jardin et son jardinier... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire