jeudi 3 avril 2014

Vaux ...

Libre de soins, exempt d'ennuis,
Il ne manquait d'aucunes choses :
Il détachait les premiers fruits,
Il cueillait les premières roses ;
Et quand le ciel armé de vents
Arrêtait le cours des torrents
Et leur donnait un frein de glace
Ses jardins remplis d'arbres verts
Conservaient encore leur grâce,
Malgré la rigueur des hivers.
Jean de La Fontaine, Le Songe de Vaux, 1671)


Dans les jardins
Les ouvertures sur le jardins
L'Hercule
Ancienne trace dans les bosquets
Vers le potager

Vous voulez un scoop ?  .... Vaux sera toujours Vaux ... 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire